Correction du « Code d’erreur : 0x8030002F » lors de l’installation ou de la mise à niveau de Windows ?

Le code d’erreur 0x8030002F se produit lorsque vous essayez de mettre à niveau votre Windows ou lorsque vous essayez d’installer une nouvelle copie de Windows. Ce problème se produit lorsque Windows pense que le fichier ISO que vous utilisez a été falsifié ou qu’il a été modifié par un tiers. Windows empêchera les utilisateurs d’installer des versions modifiées de Windows pour des raisons de sécurité. Il n’est certainement pas recommandé d’utiliser une image Windows qui n’est pas originale car elle peut être malveillante.

Code d’erreur Windows 0x8030002f

Après une enquête approfondie sur ce problème particulier, il s’avère qu’il existe plusieurs causes sous-jacentes différentes qui pourraient être responsables de l’apparition de ce code d’erreur. Voici une liste de coupables potentiels qui pourraient être responsables :

  • Le support d’installation est une version modifiée de Windows – La cause numéro un qui déclenchera cette erreur est une situation où l’utilisateur essaie de mettre à niveau vers la dernière version à l’aide d’une version modifiée du support d’installation de Windows. Pour résoudre ce problème, vous devrez créer une copie authentique du support d’installation et l’utiliser à la place.
  • Secteurs HDD / SSD corrompus – Il s’avère qu’une sorte de corruption de fichier système peut également déclencher cette erreur si la corruption affecte les fichiers MBR ou BCD utilisés pendant le processus de mise à niveau. Dans ce cas, l’exécution d’une analyse CHKDSK devrait vous permettre de résoudre le problème.
  • Données de configuration de démarrage corrompues – Si vous ne voyez cette erreur que lorsque vous essayez de mettre à niveau votre version de Windows vers la dernière version, vous devez essayer d’exécuter une série de commandes CMD élevées visant à préparer les données de configuration de démarrage.
  • Corruption du fichier système – Dans certaines circonstances, une sorte de corruption du fichier système peut provoquer cette erreur lors de la tentative de mise à niveau de la version de Windows vers la dernière version. Si ce scénario est applicable, vous pouvez soit opter pour une nouvelle installation, soit essayer de réparer les fichiers système corrompus avec des analyses SFC et DISM.

Maintenant que vous connaissez tous les coupables potentiels qui pourraient être responsables de cette erreur, voici une liste de correctifs potentiels que d’autres utilisateurs concernés ont utilisés avec succès pour résoudre ce code d’erreur :

Installer une version Windows non modifiée (le cas échéant)

L’une des causes les plus courantes pouvant entraîner la production de ce code d’erreur est une situation dans laquelle l’utilisateur tente d’installer ou de mettre à niveau sa version Windows actuelle à partir d’une version modifiée du support d’installation (DVD ou lecteur flash).

Vous pouvez vous attendre à voir le 0x8030002f si vous disposez d’une version authentique de Windows 7 et que vous souhaitez effectuer une mise à niveau vers la dernière version de Windows 10 avec un support d’installation modifié.

Si ce scénario s’applique et que le support d’installation que vous essayez d’utiliser n’est pas authentique, la seule solution consiste à vous assurer que vous utilisez un support d’installation authentique.

Si vous recherchez des instructions étape par étape sur la création d’un support d’installation compatible (USB ou DVD) pour Windows 10 ou Windows 7, utilisez les guides suivants :

Si ce scénario ne s’applique pas à votre situation particulière, car le support d’installation que vous utilisez est authentique, passez au correctif potentiel suivant ci-dessous.

Déployer une analyse CHKDSK

Si vous ne voyez que l’erreur 0x8030002f lorsque vous essayez de mettre à niveau une ancienne version de Windows vers Windows 10 à l’aide d’un support d’installation compatible, vous avez probablement affaire à une sorte de corruption du secteur HDD / SSD qui affecte les fichiers MBR ou BCD.

Si vous vous trouvez dans ce scénario particulier, vous devez opter pour un CHKDSK (Check Disk Scan) pour vous assurer qu’aucun secteur logique ne provoque ce comportement. S’il s’agit de la source de l’erreur 0x8030002f, CHKDSK remplacera les secteurs logiques corrompus par des équivalents sains inutilisés.

Remarque : CHKDSK est préinstallé sur toutes les versions récentes de Windows, y compris Windows 7 et Windows 8.1

Pour déployer cette analyse, suivez ces instructions pour déployer une analyse CHKDSK à partir d’une invite de commande élevée.

Déploiement d’une analyse CHKDSK

Remarque : si l’utilitaire découvre des secteurs corrompus qui ne peuvent pas être remplacés, vous pouvez conclure que le lecteur est défaillant et vous devrez rechercher un remplacement dès que possible.

Si vous avez déjà effectué une analyse CHKDSK et que le même type de problème persiste, passez au correctif potentiel suivant ci-dessous.

Exécuter des analyses SFC et DISM

Gardez à l’esprit que cette erreur 0x8030002f est souvent associée à une sorte de corruption de fichier système, donc votre prochaine étape (si les premières méthodes ont échoué) consiste à exécuter quelques utilitaires intégrés capables de corriger les causes les plus courantes qui entraînera une corruption généralisée des fichiers système.

L’exécution d’analyses SFC (System File Checker) et DISM (Deployment Image Servicing and Management) en succession rapide devrait vous permettre de résoudre la grande majorité des problèmes potentiels susceptibles de déclencher ce code d’erreur.

Les deux utilitaires construits partagent certaines similitudes, mais nous vous recommandons d’exécuter les deux types d’analyses en succession rapide afin de maximiser vos chances de résoudre le problème sans avoir à effectuer une installation propre ou une installation de réparation.

Vous devriez commencer par une analyse SFC. Cette analyse utilisera une archive locale pour remplacer les fichiers Windows corrompus par des équivalents sains – AUCUNE connexion Internet n’est requise.

Exécution de l’analyse SFC

Remarque : après avoir démarré cette opération, évitez de fermer la fenêtre CMD élevée ou de redémarrer/arrêter votre ordinateur. Cela expose votre PC au risque de problèmes locaux supplémentaires affectant votre disque dur / SSD.

Une fois l’analyse SFC terminée, redémarrez votre ordinateur et lancez une analyse DISM une fois que votre ordinateur redémarre.

Faire un scan DISM

Remarque : Contrairement à une analyse SFC, DISM nécessite une connexion Internet stable pour remplacer les fichiers corrompus par des équivalents sains. Cela est nécessaire car au lieu d’utiliser une archive de fichiers locale comme SFC, DISM utilise un sous-composant de Windows Update pour télécharger de nouvelles copies non corrompues.

Une fois l’analyse DISM terminée, redémarrez votre ordinateur une dernière fois et voyez si le problème est résolu une fois le prochain démarrage terminé.

Si le même problème persiste, passez au correctif potentiel suivant ci-dessous.

Réparer les données de configuration de démarrage

Si vous voyez cette erreur en essayant de mettre à niveau votre version de Windows vers la dernière version et que tous les autres correctifs potentiels ci-dessus ont échoué dans votre cas, vous devez rechercher une corruption potentielle qui pourrait affecter les fichiers MBR ou les données de configuration de démarrage.

Utilisez l’utilitaire Boot Configuration Data (BCD) pour localiser les fichiers de démarrage Windows sur tous les disques et les rajouter à la liste de démarrage afin que la séquence de démarrage puisse les localiser pendant le démarrage. Ce correctif est particulièrement utile dans les situations où vous effectuez un double démarrage.

IMPORTANT : Cette méthode nécessitera une installation compatible du support d’installation Windows. Si vous n’en avez pas, vous pouvez créer le support d’installation Windows à partir de zéro et le charger sur une clé USB.

Après vous être assuré que vous remplissez toutes les conditions, suivez les instructions ci-dessous :

  1. Commencez simplement en branchant la clé USB contenant le support d’installation avant de démarrer votre ordinateur normalement via le bouton d’alimentation.
  2. Ensuite, accédez à la touche Setup en appuyant sur le bouton correspondant selon le fabricant de votre carte mère.Accéder au menu de démarrage

    Remarque : La clé de configuration sera différente d’un fabricant à l’autre. Dans la plupart des cas, la touche Setup est soit l’une des touches F (F2, F4, F6, F8), soit la touche Esc. Si vous rencontrez des difficultés pour accéder au menu de configuration, recherchez en ligne des instructions spécifiques pour y accéder.

  3. Dans le menu Setup, accédez à l’onglet Boot et assurez-vous de définir la clé USB contenant le support d’installation comme première option de démarrage.Modification de l’ordre de démarrage
  4. Enregistrez les modifications et redémarrez votre ordinateur pour lui permettre de démarrer à partir du support d’installation.
  5. Après avoir démarré avec succès à partir du support d’installation, sélectionnez Réparer votre ordinateur dans le coin inférieur droit de l’écran.Réparer votre ordinateur
  6. Une fois le menu de récupération chargé, accédez au menu Dépannage et cliquez sur Invite de commandes dans la liste des options disponibles.
    Remarque : Vous pouvez également démarrer à partir du menu Recovery (sans démarrer à partir du support d’installation) en forçant 3 interruptions système consécutives lors de la procédure de démarrage.Ouverture d’une invite de commande élevée
  7. Ensuite, tapez la commande suivante et appuyez sur Entrée pour corriger les dépendances MBR associées à votre installation Windows : bootrec /fixmbr
  8. Une fois la première commande traitée avec succès, tapez la commande suivante et appuyez sur Entrée pour corriger les données de configuration de démarrage associées à votre installation Windows : bootrec /fixboot

    Remarque : si vous obtenez l’erreur « L’accès est refusé » lors de la saisie de l’une des 2 commandes ci-dessus, suivez ces instructions pour résoudre le problème d’accès au bootrec.

  9. Une fois la commande FixBoot traitée, tapez la commande suivante et appuyez sur Entrée pour analyser tous vos disques à la recherche du support d’installation de Windows : bootrec /scanos

    Remarque : Cette opération peut prendre plus de 10 minutes selon la taille de vos partitions. Ne fermez pas cette fenêtre tant que l’opération n’est pas terminée.

  10. Une fois l’opération terminée avec succès, tapez la commande suivante pour reconstruire efficacement les données de configuration BCD : bootrec /rebuildbcd
  11. Lorsqu’on vous demande de confirmer, allez-y et tapez Y avant d’appuyer sur Entrée pour confirmer et lancer l’opération.Fixation des données Bootrec
  12. Enfin, tapez « exit » et appuyez sur ENTRÉE pour quitter efficacement l’invite CMD élevée.
  13. Répétez le processus d’installation/mise à niveau de Windows qui causait auparavant le 0x8030002f pour voir si le problème est maintenant résolu.

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *